Pôle emploi : y a-t-il un pilote dans le Cinétic ?

1 Oct

Le ministère du travail se défausse sur Pôle emploi, qui se défausse à son tour sur SFR…

Les chiffres du chômage du mois d’août ont été publiés vendredi 25 septembre et grande surprise la baisse des chômeurs a été considérable, -50 000 demandeurs d’emploi de catégorie A et -62 700 demandeurs d’emploi des catégories A, B, C.

POLE_EMPLOI_NEW_13-11Face à cette première baisse depuis le mois d’avril 2011, le gouvernement a le triomphe modeste. Cette posture est notamment due à l’ampleur inhabituelle du nombre de sorties pour défaut d’actualisation qui a bondit de +38,8%, soit 277 500 sorties. A cela s’ajoute le nombre de radiations administratives qui ont augmenté de +7,7% au mois d’août 2013, soit 40 600 chômeurs radiés.

Dans son communiqué de presse du 25 septembre, Michel Sapin déclare que « ces chiffres sont encourageants, mais doivent encore être interprétés avec prudence » et « dans les périodes de reprise de l’activité économique, il est courant d’observer une certaine « volatilité » des chiffres du chômage d’un mois sur l’autre. ». Rien n’indiquait un questionnement plus profond sur ces chiffres surprenants du mois d’août.

Néanmoins, les 77 500 sorties pour défaut d’actualisation sont mises en avant dans les média et inquiète par conséquent le gouvernement qui demande des comptes à Pôle emploi.

Par un communiqué de presse du 30 septembre, le ministère du Travail rend public les investigations menées par Pôle emploi et la Dares. Immédiatement, le ministère du travail se défausse sur Pôle emploi, qui se défausse à son tour sur SFR.

En effet, l’augmentation inhabituelle des défauts d’actualisation est due à un manquement de l’opérateur SFR qui envoie des SMS aux demandeurs d’emploi afin qu’ils n’oublient pas de s’actualiser, soit de manière dématérialisée sur le site, soit dans une agence Pôle emploi. Dans un communiqué de presse, SFR indique qu’il « a constaté un incident dans la réception par certains demandeurs d’emploi des SMS de relance qui leur sont adressés par Pôle Emploi à partir d’une de ses plates-formes d’envoi. ».

Sans ce bug de SFR, la baisse du chômage au mois d’août aurait dû être moitié moindre, comprise entre -22 000 et -29 000 demandeurs d’emploi. « Cela reste la première baisse depuis 27 mois et la plus importante depuis décembre 2007. » pour Michel Sapin.

Le Ministre du travail est diplomate mais ferme dans son communiqué en invitant Jean Bassères, Directeur général de Pôle emploi « de prendre immédiatement des mesures pour renforcer le contrôle qualité de cette procédure, afin que de tels incidents ne puissent en aucun cas se reproduire. ». Il rassure nos concitoyens en précisant « que cet incident n’a pas de conséquence pour les demandeurs d’emploi concernés, notamment quant à leur indemnisation. ».

C’est seulement aujourd’hui que Jean Bassères intervient sur RMC / BFM-TV, en changeant son fusil d’épaule et en ne se défaussant plus intégralement sur son prestataire SFR. En effet, il était difficile de tenir cette posture. Il serait dommageable pour le Directeur de Pôle emploi que nous croyions qu’il ne pilote pas ses prestataires ; un comble, étant donné le nombre de prestataires de Pôle emploi utilisé dans la logique du « Je fais faire »….

Jean Bassères déclare donc aujourd’hui « Nous, nous avons une responsabilité partagée avec SFR. C’est s’assurer qu’une campagne de SMS se déroule bien. Et là, force est de constater que nous n’avons pas réussi à avoir en temps réel une vision suffisante de ce dispositif qu’on a finalement complètement analysé vendredi seulement. »

La dématérialisation a pour objectif la simplification des démarches administratives. Néanmoins, elle doit être sécurisée. Ceci est un énième dysfonctionnement de Pôle emploi et ce n’est que l’arbre qui cache la forêt des dysfonctionnements de Pôle emploi.

Si Pôle emploi exige une actualisation mensuelle afin d’indemniser les demandeurs d’emploi, alors l’exigence doit être réciproque et Pôle emploi doit assurer un service irréprochable aux demandeurs d’emploi, qui sont de facto dans une situation précaire.

Quand ce service public aura-t-il de l’efficience ? Une refonte en profondeur de Pôle emploi serait tout aussi utile que la réflexion actuellement menée sur la réforme de la formation professionnelle, de son pilotage, de ses acteurs et de son financement.

Marie Lacoste, secrétaire générale du Mouvement National des Chômeurs et Précaires a réagi sur LCI. Le MNCP va s’adresser officiellement à la direction générale de Pôle Emploi pour exiger des explications claires et précises, ainsi que des engagements.
 

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, invité ce matin sur France Info, dénonce le bug « scandaleux » de Pôle emploi et a découvert par la même occasion que SFR était un sous-traitant de Pôle emploi.

Pour aller plus loin : « « Grincheux », circulez ! La courbe s’inverse… » (25/09/2013)

Publicités

2 Réponses to “Pôle emploi : y a-t-il un pilote dans le Cinétic ?”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Chômage : Pôle emploi, le Bug et Michel Sapin | mamzelleblog - 24/10/2013

    […] « Pôle emploi : y a-t-il un pilote dans le Cinétic ? » (01/10/2013) […]

  2. Chômage : Pôle emploi, le Bug et Michel Sapin | mamzelleblog - 24/10/2013

    […] « Pôle emploi : y a-t-il un pilote dans le Cinétic ? » (01/10/2013) […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :