L’emploi au 2ème trimestre 2013

23 Sep

Le repli de l’emploi salarié dans le secteur privé au 2ème trimestre 2013 est confirmé par la note de conjoncture de septembre de l’Acoss.

1371064848_shine_14L’emploi salarié poursuit son recul de -0,1%, après -0,2% aux trimestres précédents.

Sur un an,  l’Acoss dénombre 121 000 pertes nettes d’emploi (-0,7%).

Le salaire moyen par tête (SMPT) augmente de +1,0%. Cette hausse marquée est à relativiser puisqu’elle tient pour une bonne part à des versements ponctuels de primes ou de primes de licenciement. Néanmoins, elle compense la faible progression du salaire moyen au 1er trimestre 2013 de +0,2%. Sur un an, le SMPT augmente de 2,1%.

Au total, la masse salariale augmente de +0,8%. En glissement annuel, elle connaît une hausse transitoire de +1,4%.

Les secteurs de l’industrie, de la construction et du tertiaire, hors intérim, sont frappés par ce recul de l’emploi salarié avec respectivement -0,4%, -0,2% et -0,1% au 2ème trimestre 2013.

L’industrie perd 14 000 postes, la construction 2 900 postes et le secteur tertiaire 7 400 postes.

A l’inverse, l’emploi intérimaire, en baisse depuis deux ans, enregistre une hausse de +0,5 %, soit +2 700 postes, après -0,7 % au 1er trimestre et -3% en 2012.

La plupart des régions de la métropole enregistrent des baisses d’emploi sur un an comprises entre -2,4 % et -0,4 %, soit des niveaux proches des trimestres précédents. Les régions du Nord de la France sont les plus touchées par ce recul de l’emploi salarié. En revanche, en Ile-de-France, Aquitaine et Midi-Pyrénées, les effectifs se stabilisent.

La Guyane enregistre des créations d’emploi dans tous les secteurs, avec une croissance annuelle de +4,0%. La Martinique et la Guadeloupe bénéficient également de créations d’emploi avec respectivement +0,6% et +1 ,0% sur un an.

Quant à l’Insee, il a confirmé le net recul de l’emploi du 2ème trimestre 2013 dans sa publication du 11 septembre dernier. 34 600 postes ont été détruits au 2ème trimestre et 139 100 destructions d’emploi sont prévues durant l’année.

L’indice du salaire mensuel de base (SMB) de l’ensemble des salariés progresse de +0,4 % au cours du 2ème trimestre 2013 selon les données définitives publiées par la Dares le 20 septembre.

Il est plus dynamique dans l’industrie (+0,5 %) que dans le tertiaire (+0,4 %) et la construction (+0,3 %). Il croît de +0,4 % pour les ouvriers, les employés et les cadres et de +0,5 % pour les professions intermédiaires.

Au 30 juin 2013, le SMB de l’ensemble des salariés a augmenté de +1,8 % sur un an, plus vite que l’inflation. L’indice des prix à la consommation n’a en effet qu’augmenté de +0,8%.

Quant au salaire horaire de base des ouvriers et des employés (SHBOE), il augmente de +0,4 % au 2ème trimestre 2013 et de +1,9% sur un an.

Il progresse de +0,5 % dans l’industrie, de +0,3 % dans la construction et de +0,4 % dans le tertiaire.

84,0 % des salariés travaillent à temps complet à la fin du mois de juin 2013 dans les entreprise de plus de 10 salariés. 10,8 % des salariés sont au forfait jour.

16,0% des salariés travaillent à temps partiel notamment dans les secteurs des autres activités de services, l’administration publique, la santé, l’hébergement et la restauration.

7,7 % des salariés sont titulaires d’un CDD au 2ème trimestre 2013 contre 7,2% au trimestre précédent. Les entreprise de 50 à 99 salariés utilisent le plus ce type de contrat (9,5%).

La durée hebdomadaire collective moyenne du travail des salariés à temps complet est stable au 2ème trimestre et s’établit à 35,6 heures.

Pour aller plus loin : « Net recul de l’emploi salarié au 2ème trimestre 2013 » (11/09/2013)

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :