INSEE : Taux de chômage record à 10,9%

5 Sep

Le taux de chômage de la population active en France et dans les Dom a atteint 10,9% au 2ème trimestre 2013, battant le record de 1997.

logo_insee_pageintSelon la note de conjoncture publiée aujourd’hui par l’Insee, le taux de chômage au sens du Bureau international du travail a augmenté de +0,1 point pour s’établir à 10,5% de la population active en France, soit 3 001 000 chômeurs.

Ce chiffre est proche de celui des 3 285 700 chômeurs de catégorie A selon la DARES au mois de juillet 2013.

Sur un an, la hausse du taux de chômage est de +0,7 point.

Le taux de chômage des 25-49 ans augmente de +0,2 point pour s’établir à 9,6%, soit 1 733 000 chômeurs au 2ème trimestre 2013. Quant aux seniors, leur taux de chômage se stabilise à 7,5%, soit 589 000 chômeurs.

En revanche, le taux de chômage des jeunes, 15-24 ans, diminue de -0,3 point pour s’établir à 24,6% de la population active, soit 680 000 chômeurs (551 600 chômeurs de moins de 25 ans de catégorie A, -0,8% au mois de juillet 2013 selon la Dares).

Le taux de chômage des hommes rejoint celui des femmes (10,5%) pour s’établir à 10,4% au 2ème trimestre 2013, contre 9,6% au 2ème trimestre 2012 pour les hommes et 10,0% pour les femmes.

1 556 000 hommes et 1 445 000 femmes sont au chômage au sens du BIT au 2ème trimestre 2013.

Cette hausse du chômage des hommes est due aux destructions d’emploi au 2ème trimestre 2013 qui concernent des secteurs recrutant en majorité des hommes, à savoir l’industrie et la construction. Ces secteurs ont connu respectivement -12 900 et -7 100 destructions d’emplois. Quant à l’emploi intérimaire, il est également touché par ces destructions d’emploi avec -3 600 postes.

Le gouvernement considère que « la situation du marché du travail s’améliore progressivement », voyant le verre à moitié plein. Il occulte les 27 800 destructions d’emploi du 2ème trimestre 2013, la hausse continue du chômage et surtout la précarisation des emplois. Selon les indicateurs de la Dares publiés mercredi, les taux d’entrée en CDI baisse de -0,1 point tandis que la part des CDD augmente de +0,8 point pour atteindre son niveau le plus haut de ces dix dernières années avec 82,4 % des embauches.

A noter qu’à partir des résultats du 4ème trimestre 2013 publiés en mars 2014, l’ensemble des statistiques trimestrielles d’emploi et de chômage au sens du BIT intégreront l’impact de la rénovation du questionnaire de l’enquête Emploi de l’Insee. Par conséquent, une fois intégrés les effets des modifications du questionnaire, le taux de chômage s’établit à 10,2 % de la population active au deuxième trimestre 2013 après 10,1 % au premier trimestre.

Insee Conjoncture n° 203 – 5 septembre 2013

DARES : Les mouvements en main-d’œuvre au 1er trimestre 2013

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :