L’Insee a-t-il jeté un pavé dans la mare ?

21 Juin

En pleine conférence sociale, l’Insee publie une note de conjoncture qui contredit les propos du discours d’ouverture de François H. au Palais d’Iéna

L’Insee prévoit une récession de -0,1% en 2013. Bien que l’enthousiasme soit une des qualités de François H. en basant initialement son budget 2013 sur une croissance de +0,8% , il lui sera difficile de tenir son engagement « d’inverser durablement la courbe du chômage à la fin de l’année ».

Selon l’Insee, le taux de chômage va continuer d’augmenter d’ici la fin de l’année mais à un rythme plus lent pour atteindre 10,7% de la population active en Métropole (11,1,% en incluant les DOM).

35 000 destructions d’emplois seraient estimées par trimestre. La visibilité de cette baisse de l’emploi serait atténuée par la montée en charge des contrats aidés, notamment avec les emplois d’avenir.

Cela rejoint le point de vue de Raymond Soubie, invité de LCI ce matin, qui a déclaré que les données de l’Insee ne sont pas forcément en contradiction avec la prévision d’inversion de la courbe du chômage d’ici de la fin de l’année  grâce à la « boîte à outils », c’est-à-dire aux emplois aidés qui vont faire baisser mécaniquement les chiffres du chômage.

En outre, l’Insee prévoit que « Le pouvoir d’achat des ménages continuerait d’être pénalisé par la dégradation du marché du travail ». Comme l’a déploré Jean-Claude Mailly, secrétaire générale de FO, le pouvoir d’achat des français n’est plus d’actualité pour cette deuxième conférence sociale.

En dépit du faible dynamisme des revenus salariaux (+1,2% en 2013 contre +1,7% en 2012), le pouvoir d’achat des ménages se stabiliserait en 2013 (+0,2 % après -0,9 %), sous l’effet conjugué de la baisse de l’inflation, et d’une hausse moins importante des prélèvements obligatoires. Néanmoins, la consommation des ménages diminuerait de nouveau de -0,1% en 2013 (après -0,4% en 2012).

Les Français vont continuer d’épargner et le taux de l’épargne ne baisserait plus en 2013 (+0,3 point après -0,5 point).

Cette « timide éclaircie » viendrait du commerce extérieur grâce au rebond des importations allemandes, à la stabilisation progressive des économies espagnoles et italiennes et à la vigueur de l’activité en dehors de la zone euro. L’Insee prévoit un redressement des exportations, progressant de +1,3% au 2ème trimestre 2013 puis de +0,6% par trimestre au second semestre.

En outre, le rebond de l’activité au 2ème trimestre 2013 (+0,2%) permettrait de sortir de l’épisode récessif de 2012. L’activité serait stable au 3ème trimestre, pour augmenter de +0,1% au dernier trimestre 2013.

Rendez-vous en décembre pour dresser le bilan.

INSEE : Note de conjoncture – Juin 2013

Une Réponse to “L’Insee a-t-il jeté un pavé dans la mare ?”

Trackbacks/Pingbacks

  1. #GCS2013 : Une feuille de route ou de doute ? | mamzelleblog - 24/06/2013

    […] L’Insee a-t-il jeté un pavé dans la mare ? (21/06/2013) […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :