Entrepreneuriat : un geste du gouvernement

2 Mai

Suite à la fronde des « Pigeons », les Assises de l’entrepreneuriat, lancées par Fleur Pellerin, ministre des PME, se sont clôturées le 29 avril 2013.

Crédit Photo : redressement-productif.gouv.fr

Crédit Photo : redressement-productif.gouv.fr

300 personnalités du monde économique et social (entrepreneurs, investisseurs, organisations syndicales et patronales, représentants de l’administration..) au sein de 9 groupes de travail ont mené une réflexion durant trois mois sur la création et le développement des entreprises ainsi que sur la rémunération de l’investissement au service de l’emploi.

Les 9 thématiques de travail

  • « Diffuser l’esprit d’entreprendre auprès des jeunes », piloté par Philippe Hayat
  • « Asseoir un cadre fiscal durable pour l’entrepreneur », piloté par Marie Ekeland et Michel Taly
  • « Mobiliser tous les talents pour la création d’entreprise », piloté par Catherine Barba
  • « Proposer de nouvelles sources de financement pour les entreprises », piloté par Christophe Praud
  • « Promouvoir et valoriser l’entrepreneuriat « responsable » », piloté par Nicole Notat
  • « Stimuler toutes les formes d’innovation dans l’entreprise », piloté par Philippe Berna et Armelle Weisman
  • « Offrir à l’entrepreneur un accompagnement « global » et sur mesure », piloté par David Pouyanne
  • « Réussir la projection précoce des PME à l’international », piloté par Denis Jacquet et Franck Provost
  • « Inventer l’entreprise du « futur » », piloté par Christian Nibourel.

Les principales mesures

François H. a fait un geste envers le patronat en faisant une série d’annonces issues des 44 propositions des 9 groupes de travail, une petite caresse juste avant le dépôt à l’Assemblée nationale du projet de loi sur la reprise des sites rentables que Laurence Parisot qualifie déjà d’ « aberration ».

Des mesures autour de trois grands axes :

1. Stimuler l’esprit d’entreprise et mobiliser tous les talents

  • Formalisation d’un programme éducatif sur l’esprit d’initiative et l’innovation dans le secondaire (de la 6ème à la terminale) et dans l’enseignement supérieur.
  • Mise en place dès l’été 2013 d’un fonds pour la création d’entreprises dans les quartiers les moins favorisés.
  • Création d’un dispositif Entrepreneur Etudiant, qui permettra à ceux qui créent une entreprise à l’issue de leurs études de continuer à bénéficier du statut d’étudiant.
  • Suppression de l’indicateur « 040 » du fichier Fiben de la Banque de France afin de favoriser le rebond des entrepreneurs (cet indice indiquait que l’entrepreneur avait déposé une fois le bilan en trois ans).
  • Création d’un « Visa entrepreneur » ou équivalent, pour attirer les jeunes talents étrangers en France.

2. Aider les entreprises à se développer

  • « Maisons de l’international » aux Etats-Unis et en Asie pour faciliter l’implantation de nos PME à l’étranger.
  • Incitation des grandes entreprises à investir dans les jeunes PME innovantes, par l’ouverture d’un droit à un amortissement fiscal de l’investissement.
  • Extension du champ des dépenses éligibles aux exonérations de charges sociales du statut Jeunes Entreprises innovantes (JEI) aux charges de personnel affectées à l’innovation.
  • Création d’un fonds pour l’innovation sociale de la BPI pour faciliter le développement des entreprises à caractère social et solidaire en France.
  • Création d’un « pass’ entrepreneur numérique » avec pour objectif d’améliorer l’accompagnement personnalisé de l’entrepreneur. Le Pass’ signalera les complexités administratives vécues par les entreprises.

3. Reconnaître la prise de risque de l’investissement au service de l’emploi

  • Réforme du régime des plus-values mobilières : plus de simplification et d’attractivité.
  • Dynamiser le segment boursier dédié aux PME et aux ETI.
  • La réforme du Plan Epargne en Actions : revalorisation du plafond à 150 000 euros et possibilité d’y investir en plus 75 000€ dans les PME et ETI.
  • La mise en place d’un cadre juridique de développement de la finance participative (« Crowdfunding ») en France.

Pour aller plus loin :

Publicités

Une Réponse to “Entrepreneuriat : un geste du gouvernement”

  1. David 27/05/2013 à 20:21 #

    Espérons que ces discours soient suivis d’actes car les entrepreneurs ont besoin de soutien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :