Les propositions des candidats sur l’emploi

20 Avr

Dimanche, vous déposerez votre bulletin dans l’urne, soit pour un vote déjà affirmé soutenant votre candidat, soit pour un vote sanction ou encore un vote blanc.

Crédit photo : N. Salles

Je vous propose de découvrir ce que nous livrent les professions de foi des candidats, distribuées dans le foyer de chaque citoyen, sur l’emploi de manière thématique et non en fonction du parti politique.

Demandeurs d’emploi

  • chaque chômeur se verra proposer une nouvelle formation à l’issue de laquelle il devra accepter une offre d’emploi qui y correspond (N. Sarkozy)
  • deux années sans charges pour l’entreprise qui embauche un chômeur (F. Bayrou)
  • pour un jeune qui cherche un emploi une allocation d’insertion correspondant à un RSA augmenté de 600 euros (J. Cheminade)

Allocataires du RSA

  • le bénéficiaire du RSA doit avoir une activité d’intérêt général et ses efforts d’insertion seront régulièrement évalués (N. Sarkozy)
  • augmenter le montant du RSA (N. Arthaud)
  • augmenter de 50% les minima sociaux (E. Joly)

Création d’emplois

  • créer un million d’emplois pour renforcer et développer les services publics (P. Poutou)
  • réindustrialiser le France pour créer de l’emploi, par la mise en place de protections aux frontières, modulées et adaptées, pour lutter contre la concurrence déloyale venue de pays comme la Chine ou l’Inde (M. Le Pen)
  • rétablissement des 15. 000 postes dans la police et la gendarmerie qui ont été supprimés (M. Le Pen)
  • création d’emplois dans les PME en les déchargeant des tâches administratives (F. Bayrou)
  • création de 60 .000 postes supplémentaires dans l’éducation (F. Hollande)
  • titularisation des 800 000 précaires dans la fonction publique (JL. Mélenchon)
  • rétablissement des postes supprimés par Sarkozy (école, santé, police…) (JL. Mélenchon)
  • création d’un million d’emplois dans les secteurs d’avenir (énergies renouvelables, isolation des bâtiments, etc…) et non délocalisables (E. Joly)
  • investir dans de grands projets créateurs d’emplois qualifiés (énergie, eau, transports rapides, recherche) (J. Cheminade)

Emplois jeunes

  • création du contrat de génération : tout employeur qui embauche une jeune en CDI et maintient un senior dans l’entreprise ne paie plus de cotisations sociales sur les deux emplois (F. Hollande)
  • création de 150 000 emplois pour les jeunes les moins qualifiés (F. Hollande)
  • création d’une allocation d’études et de formation sous condition de ressources (F. Hollande)
  • tous les élèves en dernière année de bac pro et de CAP passeront 50% de leur temps en entreprise (N. Sarkozy)
  • création d’une allocation d’autonomie pour étudier, se former et rechercher un premier emploi (P. Poutou)
  • deux années sans charges pour l’entreprise qui embauche un jeune en premier emploi (F. Bayrou)
  • compléter les formations générales avec des formations en alternance pour mieux préparer les étudiants au marché de l’emploi (F. Bayrou)
  • création d’une allocation d’autonomie pour les jeunes de 18 à 25 ans (E. Joly)
  • réguler et mieux rémunérer les stages (E. Joly)

Produire en France

  • création d’une banque publique d’investissement pour développer les entreprises (F. Hollande)
  • création d’un livret d’épargne industrie pour financer les PME (F. Hollande)
  • aides publiques et allègements aux entreprises qui investissent en France, qui embauchent ou qui seront offensives à l’exportation (F. Hollande)
  • favoriser les produits fabriqués en France dans les achats publics (N. Dupont-Aignan)
  • création d’un label « Produit en France » (F. Bayrou)

Licenciements et délocalisations

  • interdire les licenciements et réduire la semaine de travail à 32 heures sans perte de salaire pour partager le travail entre toutes et tous (P. Poutou)
  • interdire les licenciements et répartir le travail sans diminution de salaire (N. Arthaud)
  • s’opposer à la destruction d’emplois publics par l’Etat comme par les collectivités territoriales (N. Arthaud)
  • accès des salariés aux projets de fermeture ou de délocatisation des entreprises (N. Arthaud)
  • citoyenneté dans l’entreprise avec droit de veto sur les licenciements (JL. Mélenchon)
  • interdiction des licenciements boursiers (JL. Mélenchon)
  • droit de reprise des entreprises par les salariés (JL. Mélenchon)
  • plan national de réintroduction des productions délocalisées (JL. Mélenchon)
  • relocalisation de l’économie et des nouveaux chantiers industriels dans les transports en commun (JL. Mélenchon)
  • donner aux salariés un droit de reprise prioritaire sur leur entreprise (E. Joly)

Compétitivité des entreprises

  • baisser le coût du travail par le transfert d’une partie des cotisations sociales sur la TVA (N. Sarkozy)
  • créer des accords-compétitivité-emploi permettant aux chefs d’entreprise et aux salariés de décider ensemble, dans chaque entreprise, comment faire évoluer temps de travail, rémunérations et emploi (N. Sarkozy)
  • politique de soutien aux TPE/PME, artisans, commerçants et agriculteurs (F. Dupont-Aignan)

Charges sociales salariales

  • revaloriser le travail en baissant les charges sociales salariales des salariés les plus modestes Cela permettra d’augmenter 7 millions de salariés dont les salaires nets sont compris entre 1. 000 et 1. 400 euros (N. Sarkozy)

Retraites

  • tous ceux qui auront cotisé la totalité de leurs annuités retrouveront le droit de partir à 60 ans (F. Hollande)
  • retour à la retraite pleine et entière à 60 ans, 55 ans pour les travaux pénibles, au bout de 37,5 annuités pour tous, du privé ou du public (P. Poutou)
  • remplacer les enseignants qui partent en retraite (N. Dupont-Aignan)
  • augmenter le montant des retraites (N. Arthaud)
  • revaloriser les pensions de retraite des plus modestes (M. Le Pen)
  • possibilité de prendre sa retraite après 40 années de cotisation (M. Le Pen)
  • mise à niveau des petites retraites (F. Bayrou)
  • défense du système de retraite par répartition (F. Bayrou)
  • retraite à 60 ans à taux plein pour toutes et tous (JL. Mélenchon)
  • rétablir la retraite à 60 ans (E. Joly)

Impôt sur les sociétés

  • simplification des procédures pour les artisans et les commerçants (F. Hollande)
  • création d’un impôt sur le bénéfice mondial des grands groupes pour les encourager à localiser l’emploi (N. Sarkozy)
  • diviser par deux l’impôt sur les sociétés pour les PME dont les bénéfices sont réinvestis sur le sol français (N. Dupont-Aignan)
  • le taux d’imposition sur les bénéfices des sociétés doit être porté à 50% (50 milliards d’euros) (P. Poutou)
  • supprimer les privilèges des grands groupes (M. Le Pen)

Rémunération des dirigeants et actionnariat

  • les rémunérations des dirigeants d’entreprise seront fixées par l’assemblée générale des actionnaires et publiées (N. Sarkozy)
  • interdiction des retraites chapeaux et des parachutes dorés (N. Sarkozy)
  • atteindre 15% d’actionnariat salarié pour partager les profits (N. Dupont-Aignan)
  • rendre visible le montant des recettes de l’entreprise et leur utilisation (N. Arthaud)
  • voter une loi qui fera entre les représentants des salariés, avec droit de vote, au conseil d’administration des entreprises de plus de 500 salariés et au comité de rémunération des dirigeants pour mettre fin à la folie des salaires indécents (F. Bayrou)

Rémunération des salariés

  • augmenter les salaires de 300 euros nets, aucun revenu inférieur à 1. 700 euros (P. Poutou)
  • augmenter les salaires (N. Arthaud)
  • revaloriser les salaires (M. Le Pen)
  • augmenter le pouvoir d’achat des salariés en consultant les partenaires sociaux (F. Bayrou)
  • hausse des salaires, SMIC à 1. 700 euros bruts (JL. Mélenchon)
  • pas d’écart supérieur de 1 à 20 entre le salaire le plus bas et le plus élevé dans chaque entreprise, revenu maximum dans les pays (JL. Mélenchon)

Egalité professionnelle

  • création d’un label pour les entreprises qui respectent l’égalité homme-femme (N. Dupont-Aignan)
  • garantir l’égalité réelle, quels que soient le genre ou l’orientation sexuelle (P. Poutou)
  • création d’un ministère de l’Egalité pour lutter contre toutes les discriminations (F. Bayrou)
  • répression des discriminations salariales entre femmes et hommes (JL. Mélenchon)
  • pas d’aide publique aux entreprises qui ne respectent pas l’égalité salariale (E. Joly)
  • instaurer un congé parental respectueux de l’égalité femmes-hommes (E. Joly)

Conditions de travail

  • lancer un grand plan d’action contre la souffrance au travail (E. Joly)
  • pénaliser le recours aux contrats précaires et aux temps partiels imposés (E. Joly)

Formation professionnelle

  • accorder 8 années de formation tout au long de la vie (E. Joly)
  • financer la formation des enseignants avant de les plonger dans le bain de l’enseignement (J. Cheminade)

Economie sociale et solidaire

  • faciliter l’accès à la commande publique de l’économie sociale et solidaire (F. Bayrou)
  • modulation de la fiscalité des entreprises en fonction des résultats et des efforts fournis en matière de responsabilité sociale (F. Bayrou)
  • soutenir l’économie sociale solidaire (E. Joly)

Europe

  • si l’Europe ne retrouve pas la maîtrise de ses frontières dans un délai d’un an, la France suspendra sa participation à l’espace Schengen et rétablira des contrôles ciblés à ses frontières (N. Sarkozy)
  • si, en l’absence de réciprocité, l’Europe ne réserve pas ses marchés publics aux entreprises qui produisent en Europe, la France le fera pour ses propres marchés (N. Sarkozy)
  • si l’Europe ne réserve pas 20% des marchés publics aux PME, qui sont les emplois et les exportations de demain, la France appliquera elle-même cette règle (N. Sarkozy)
  • référendum sur le traité de Lisbonne (JL. Mélenchon)
  • désobéissance aux directives européennes : contre Bolkenstein, contre la libéralisation des services publics, contre la circulation des capitaux et des marchandises (JL. Mélenchon)
  • instaurer la préférence écologique aux frontières de l’Europe (E. Joly)

Immigration de travail

  • appliquer la priorité nationale pour l’emploi (M. Le Pen)

Banques

  • séparer les banques de détail des banques d’affaires notamment pour garantir les prêts aux artisans, commerçants et PME (N. Dupont-Aignan)

Recherche et innovation

  • encourager les PME à investir massivement dans la recherche et l’innovation (F. Bayrou)
  • consacrer 3% du PIB à la recherche (J. Cheminade)

Des propositions similaires pour séduire l’électorat ? Quelques divergences notables…mais le grand oublié de l’emploi, en dehors des classes moyennes, est le service public de l’emploi (SPE) qui mériterait une réforme en profondeur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :