Poursuite de la hausse du chômage

29 Nov

Crédit Photo : pole-emploi.org

Xavier B. a anticipé en annonçant dimanche soir lors de « son » Grand Jury RTL-Le Figaro- LCI que les chiffres du chômage ne seraient pas bons. Habituellement, quand ils sont bons, il garde le silence, le suspens planant jusqu’au jour J 18h00.

En effet, tant qu’il n’y aura pas de croissance, comme je l’ai écrit auparavant, le chômage ne pourra pas décroître. La diminution de ce chômage de masse ne sera possible qu’à partir du moment où notre taux de croissance sera supérieur à 2%.

Les chiffres

Fin octobre 2011, le nombre de demandeurs d’emplois des catégories A, B, et C augmente de +0,4%, soit +17 200 demandeurs d’emplois, pour s’établir à 4 193 000 en France métropolitaine. Sur un an, il croît de +5,2 %.

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A augmente également ce mois-ci de +1,2%, soit +34 400 demandeurs d’emploi, et atteint le nombre de 2 814 900 fin octobre 2011.

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégories B et C s’établit à 1 378 100 et à 582 400 pour les catégories D et E.

Les jeunes et les seniors ne sont pas épargnés ce mois-ci. Le chômage de catégorie A des jeunes de moins de 25 ans augmente de +0,6%. Cette augmentation est encore plus importante pour les demandeurs d’emplois de plus de 50 ans, notamment chez les femmes, avec +2,4%, pour atteindre +15,5% sur un an.

Les dispositifs d’aide de retour à l’emploi ne montrent pas concrètement leur efficacité.

Xavier B. : « Nous devons mobiliser de nouveaux moyens pour l’emploi »

Lors du Grand Jury, Xavier B. fait le constat amer des mauvais chiffres du chômage.

Il précise de suite que « Les chiffres du chômage ne seront pas bons à cause d’une crise dont on ne sort pas encore, et une crise, parfois même sur le terrain s’intensifie, c’est l’accès à de nombreux financement aux entreprises et pour d’autres entreprises même si elles ont du financement, se disent, comme tout le monde nous dit, ça va aller mal, on n’investit pas et on n’embauche pas .».

Son argumentaire est bien rodé et les keywords ne tardent pas à être prononcées avec aisance, telles que sur les 20 000 contrats aidés supplémentaires pour les bénéficiaires du RSA. Xavier B. a écrit à nombre de conseillers généraux afin de savoir s’ils avaient tenus leur engagement sur ces contrats aidés. L’homme de terrain monte au front, la vérité au bout de son flambeau pour tous les français.

Puis l’engagement de Nadine M. sur l’alternance est fortement souligné, notamment sur les 15 000 jeunes qui sont entrés en formation en alternance en ce mois d’octobre.

Et que dire de ce trophée des 700 000 ruptures conventionnelles réalisées dans le dialogue entre l’employeur et le salarié, dont Xavier B. est à l’origine du dispositif, qui ont évité d’engorger les prud’hommes. C’est une façon de voir le verre à moitié plein et de ne surtout pas évoquer certains licenciements abusifs sous couvert de la rupture conventionnelle.

Par ailleurs, dans le cadre de « l’affaire PSA », Xavier B. souligne que « Quand il y a des sujets de baisse d’activité, je veux tout simplement vérifier que l’emploi n’est pas la première variable d’ajustement. ». Par conséquent, il propose de définir de nouvelles règles concernant la filière des sous-traitants. D’une part, un préavis doit être instauré en cas d’interruption temporaire de la relation commerciale entre l’entreprise et le sous-traitant. D’autre part, l’activité partielle doit être simplifiée afin de conserver « les salariés dans l’entreprise plutôt qu’ils soient licenciés ». « Il faut changer la logique entre les entreprises donneuses d’ordres et les sous-traitants ».

Concernant les 35 heures, des accords compétitivité-emploi devront être conclus par entreprise et non pas par branche. Xavier B. considère que c’est un levier très important à la fois pour la compétitivité et pour la protection de l’emploi. Selon lui, c’est une démarche très pragmatique, et non idéologique.

Dans le domaine de l’intérim, Xavier B. va proposer au PRISME, de mettre en œuvre un CDI pour certains intérimaires. Ce CDI concernerait entre 15 à 25% des intérimaires. Ce dispositif permet à la fois de la flexibilité pour la société intérimaire et de la sécurité pour l’intérimaire, qui peut notamment contracter des prêt, louer un appartement…, en vue de donner des garanties.

Malheureusement, nombre de ses propositions ne seront faites que lors de la campagne présidentielle. Et en attendant cette propagande, que se passe-t-il pour les demandeurs d’emploi ?

Sommes-nous déjà résigner dans le fait que les 9% de chômage ne seront pas atteints ?

Enfin, pour lutter contre les freins à l’emploi, Xavier B. interpelle les partenaires sociaux sur les nouveaux moyens à mettre en place. Pourtant ne viennent-ils pas de publier leur agenda social en omettant de telles questions ? Tout le monde va se jeter la pierre. En tout état de cause, Xavier B. termine en précisant que soit « les partenaires sociaux se positionneront » et si tel n’est pas le cas, «alors le politique sera légitime pour le faire ». Nous venons de passer de la négociation à la décision unilatérale, à coup de décrets, en passant par une consultation de complaisance.

Quant à l’OCDE

Sa position est ferme et plutôt alarmiste.

En effet, « Des mesures décisives doivent être prises d’urgence pour empêcher la propagation de la crise de la dette souveraine dans la zone euro et pour rétablir une activité économique mondiale qui s’affaiblit… ».

L’OCDE prévoit une diminution de la croissance de la zone euro, passant de 1,6% à 0,2% en 2012, suivie d’un redressement à 1,4% en 2013. Quant à la France, sa croissance passe de 2,1% à 0,3%, avant une reprise en 2013 de 1,4%.

L’OCDE préconise « d’adopter des politiques du marché du travail efficaces pour remédier au chômage qui tend à devenir structurel et non plus conjoncturel, ce qui sape la croissance potentielle, met à mal la confiance et porte préjudice aux finances publiques. ».

DARES : Demandeurs d’emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en octobre 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :