Hausse du chômage en novembre

25 Déc

Etait-ce un mirage cette embellie sur le front de l’emploi le mois dernier ?

En octobre, ce fut le plus fort recul enregistré depuis le mois de février 2008. Xavier BERTRAND, en direct du pôle emploi de Saint-Quentin le 26 novembre, se réjouissait : « très bonne nouvelle pour l’économie française, pour l’emploi et pour les français ».

Ce recul du chômage, pourtant faible, de -0,8% pour les demandeurs d’emplois inscrits en catégorie A, permit à notre nouveau ministre du Travail de déployer, tous médias confondus, sa pédagogie bertrandienne, à coup de « ce recul du chômage montre que c’est une nouvelle étape qui doit s’engager avec une mobilisation renforcée, c’est la volonté du président de la République, du Premier ministre et les partenaires sociaux nous permettent également cette mobilisation, comme les entreprises et les agents de Pôle emploi.

Sur l’emploi des jeunes, les choses s’améliorent, -7% depuis un an, il faut aller beaucoup plus loin, doubler le nombre de jeunes en alternance, nous allons y travailler avec Nadine MORANO, mais sur les chômeurs qui sont au chômage depuis plus d’un an et pour ceux de plus de 50 ans, ce qu’il faut à tout pris faire c’est renforcer l’accompagnement à l’emploi […] de voir dans chacune des régions de quoi on a besoin pour être efficace, on a aujourd’hui 200 à 250 000 offres d’emploi qui ne sont pas pourvues par Pôle emploi et bien souvent on pourrait aller plus vite si les crédits arrivaient plus vite et si les procédures étaient beaucoup plus simples.

 Mon rôle est d’être sur le terrain et de donner davantage les moyens et plus rapidement pour être plus efficace et il y a aussi une autre piste, le CTP, là où il a été essayé, a fait la preuve de son succès. Il faut maintenant le généraliser. Quand quelqu’un perd son emploi dans un secteur en difficulté, il faut lui permettre de se reconvertir dans un autre secteur. Il faut généraliser le CTP, qui a fait la preuve de son succès.».

Mais, le maître ès pédagogie des dispositifs et des méthodologies déjà existants à travers, par exemple, les GPEC ou l’analyse du besoin en main-d’œuvre, la fameuse BMO, excelle en exemple de terrain parlant à la classe moyenne « une dame travaillant dans le textile, l’entreprise ferme, plus de débouché, pendant un an, elle a son salaire net qui lui est pris en charge et elle se forme notamment pour travailler dans un centre d’appel » (enfin centres d’appel assez fragiles car la plupart ferment et sont délocalisés à l’étranger avec une perte certaine de qualité vis-à-vis du client), « comme une expérience qui marche, oui, alors on veut la généraliser, l’Etat continuera à être engagé dans le CTP ».

Et enfin : « L’alternance, cela ne marche pas, on n’est pas en Allemagne. J’aurais dû vous emmener à Vinoflay la semaine dernière dans une entreprise qui fait de l’alternance, qui a près de 5% de ses salariés en alternance… ».

Cependant, en ce 24 décembre 2010, nous revenons à une ambiance avec un goût de « déjà vu » de fin de mois, la hausse du chômage, au surplus, avec une dissonance des chiffres sur le recul du chômage des jeunes entre Pôle emploi, l’INSEE et la DARES.

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi de catégories A, B, C s’établit à 4 019 100 en France métropolitaine fin novembre 2010. Ce nombre augmente de +0,8% au mois de novembre 2010, soit 33 600 demandeurs d’emploi supplémentaires. Sur un an, il augmente de 5,0%. Ce mois-ci, le nombre de demandeurs d’emploi des catégories A, B et C est pratiquement multiplié par 2,5.

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi de catégorie A s’établit à 2 698 100 à la fin du mois de novembre 2010. Ce nombre augmente de +0,8% par rapport à la fin octobre 2010, soit +21 300 demandeurs d’emploi. Sur un an, il croît de 2,0%.

Le nombre de demandeurs d’emploi en catégories B et C s’établit à 1 321 000 et à 599 500 pour les catégories D et E.

Les difficultés demeurent sur le marché du travail pour les moins de 25 ans et les 50 ans et plus ce mois-ci, du pain béni pour l’opposition qui peut se targuer de l’inefficacité ou de l’inexistence de la politique de l’emploi du gouvernement.

Quant à la suite, Xavier BERTRAND est en train de recevoir les partenaires sociaux et Christian CHARPY de revoir ses prévisions illusoires.

DARES : Demandeurs d’emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en novembre 2010

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :